:: HispaVista :: Correo :: Mensaje para ummo@hispavista.com
 Ir a INICIO de HispaVista
 ummo@hispavista.com            Estás en la carpeta:  
 Responder | Responder a todos | Reenviar | Marcar como destacado | Siguiente no leído | Borrar       

Mensaje
 
-----Mensaje original-----
De: ummo.sciences_owner@youhaveadream.org [mailto:ummo.sciences_owner@youhaveadream.org] En nombre de Jean-Pierre PETIT
Enviado el: miércoles, 22 de enero de 2003 10:57
Para: ummo.sciences@youhaveadream.org
Asunto: [ummo.sciences] Re: [POLEMIQUES] [DEBATS]

Message de Jean-Pierre Petit.
 
    Ayant pu négocier quelques problèmes matériels, je débarque sur la liste et je tombe au milieu d'une polémique évoquant les affrontements survenant dans un poulailler ! Je comprends l'agacement de ce monsieur Seth qui s'est soudain vu pris pour cible, des gens essayant même de le juger, de l'identifier et de le  localiser à tout prix, au lieux, tout simplement, de ses concentrer sur ses propos.
 
    Je crois que des gens qui sont sur cette liste perdent un peu de vue ce dans quoi nous sommes impliqués. Ce forum n'est pas un club. C'est une chose importante. C'est le lieu où des terriens, au milieu de l'incohérence générale tentent de s'organiser, de lutter contre la désinformation, le mensonge. Il y a sur cette liste des gens de grande qualité humaine. Je pense qu'ils sont nombreux, et même majoritaires et je demande à ceux qui nous lisent, qu'ils régissent ou non à nos écrit, d'avoir vis à vis de nous quelque patience.
 
    Je pars de l'hypothèse que tout n'est pas perdu sur cette fichue planète, en dépit de nos fichus paléo-encéphales hélas très actifs. Internet est une chance extraordinaire. Il peut permettre à des hommes de bonne volonté de se donner la main, à travers le monde. Ce sont ces hommes-là qui sauveront la Terre, non de providentiels extraterrestres. Ce sont les hommes de la terre qui doivent se sauver eux-mêmes.
 
    En tentant une paraphrase, je dirais :
 
    - Aide-toi, les extraterrestres t'aideront.
 
    Nous devons évoluer, très vite, car nous sommes dans l'urgence. Il nous faut devenir fréquentables, fiables. Au lieu de nous refermer sur des "discussions de salon" ou de "club anglais" il nous faudra tenter de rayonner pour essayer de faire la chose la plus importante qui soit sur cette planète : redonner aux hommes confiance en eux-mêmes, leur permettre de se convaincre que le bien peut triompher du mal et "qu'un peu de levain peut faire lever beaucoup de pâte".
 
    Tous savent que je ne suis pas croyant au sens classique du terme,mais je sais que cette phrase est forte et je l'entends.
 
    Je nous fais l'effet d'être des arborigènes qui vivent sur les flancs d'un volcan ou s'abreuvent à des eaux toxiques, ont des coutumes qui mettent leurs vies et leur devenir en péril. Des indigènes qui, aussi, se battent entre eux. Des explorateurs tentent de les éclairer sur leur façon de vivre, de les inciter à évoluer plus favorablement, et tous se grattent la tête.
 
    Une image me vient à l'esprit, très forte. Je ne sais si vous avez pu voir les documents vidéo constitués par Conally et Anderson, se référant au premier contact entre des chercheurs d'or blancs et les Papous de la vallée du Waagi, en Papouasie centrale qui, jusqu'aux années trente n'avaient jamais eu conscience de l'existence des blancs.
 
    Il existe un livre, à lire, de ces deux auteurs, qui s'appelle précisément "premier contact".
 
    Il y a eu plusieurs films vidéos, qu'il faudrait d'ailleurs récupérer et mettre sur le web, tant ils sont importants. En dehors des aspects folkloriques des évènements ce sont des dernières scènes qui m'ont frappé. résumons.
 
    En 1930 des chercheurs sans foi ni loi pénètrent pour la première fois en Nouvellle Guinée. Ce sont les frères Leahay. L'un d'eux aura un enfant avec une indigène, non reconnu par son père. Cet homme, intelligent, sera élevé par son oncle. Le père et l'oncle n'ont fait que penser à s'enrichir avec l'or.
 
    Joe, je crois que c'est son nom, est alors à cheval entre deux cultures. Il a été formé à la culture du café. Un jour il décide d'essayer de convaincre les membres d'une tribu, dont le chef est un brave type nommé "Popina", "d'entrer dans le monde moderne". Il les fait travailler dans une plantation qui est bâtie avec un emprunt contracté auprès d'une banque australienne. Il fait miroiter à ses demi-frères qu'ils auront des voitures et des tas de choses que les blancs s'offrent. Lui-même s'installe dans une luxueuse maison, parade dans une ... Mercédès.
 
    Puis, soudain, le cours du café s'effondre. Le Papous, amené par Joe à la banque, apprennent qu'il leur faudra travailler des années sans salaire pour encaisser cette crise et ne comprennent évidemment strictement rien à cette situation. Tout s'effondre alors. La plantation part en ruine. Joe part avec les siens et essaye d'immigrer en Australie. On le voit pleurer en se disant "J'essayais d'apporter quelque chose et tout est devenu catastrophique". Echec catastrophique de la "greffe" d'un mode de vie totalement inadapté à la situation des arborigènes, à l'époque. L'implantation des blancs n'a fait que de pulvériser leurs coutumes et de dénaturer leurs structures tribales en les transformant en ... attractions touristiques.
 
    Mais l'image la pire est celle où on voir les Papous mener de nouvelles guerres tribales. Ils l'ont toujours fait et ceci constituait pour eux presqu'une coutume. Mais j'ai une image gravée dans les yeux, à jamais. On voit ces papous manoeuvrant des fusils primitifs faits avec un tuyaux de chauffage central, une cartouche de fusil de chasse, un ressort et un clou. Et c'est là qu'on se dit "voilà tout ce qui est resté de cette présence des blanc chez eux. Avant, ils se battaient avec des flèches, maintenant ils ont des fusils".
 
    En transposant à notre époque actuelle, nous pourrions nous dire "avant que les extraterrestres ne posent le pied sur notre sol, nous n'avions que des bombes atomiques. Maintenant nous avons des engins à antimatière et des armes à énergie dirigée, des armes biologiques et d'autres agissant sur le mental de gens".
 
    Que faire pour éviter cette catastrophe ? Tout en évitant la dérive du type "Gourou" ou "secte ?
 
    Je n'ai pas de réponse toute prête, hélas.
 
    J'ai été très surpris par la chaleur des réactions que j'ai vu naître chez les gens quand nous avons créé cette association "Opération Don Quichotte". J'ai vu des hommes prêts à devenir responsables, à faire don de leurs personnes pour essayer de faire quelque chose de positif. Des hommes et des femmes qui ont pensé à leur descendance, à leur propres enfants.
    Il y avait même des musulmans, emplis de cette chaleur propre à leur ethnie. Car, ne nous y trompons pas, cette potentialité de sursaut humaniste n'est pas l'apanage d'occidentaux, de ceux qui si si fiers d'être les leaders en matière de science et de technologie. Potentiellement, nous pourrions, comme le disait la lettre Ummite de 1991, bénéficier de l'appui de centaine de millions d'hommes, si "une centaine de scientifiques seulement pouvaient s'unir pour indiquer d'autres voies à suivre".
 
    La Terre est comme une flotte de  vaisseaux dans la tempête. Seuls les pilotes, dans cette brume et cette tourmente, peuvent indiquer des changements de cap. Mais sans les rameurs ils ne peuvent rien, il ne sont rien.
    Contre eux, tous les imbéciles qui, cherchant à s'enrichir et à devenir puissants ne feront qu'engager cette flotte dans des récifs où elle finira par s'abimer. Nous en priorité dénoncer les dérives imbéciles.
 
    Serge Novel avait bien compris ce qu'il en était. Oui, Seth a un "contact privilégié" avec des gens venus d'ailleurs. Au lieu de disserter à perte de vue, concentrons nous sur ce qu'il dit, non sur ce qu'il est.
 
    Vissez-vous une chose dans le crâne, tous. Si des extraterrestres tentent de nous aider, leur tâche est bien difficile. Essayez une seule seconde de vous mettre à leur place. Imaginez vous parlant à des gens qui sont à peine sortis de l'état simiesque. Il faut de la patience et du courage.
 
    Pour finir, je vais vous compter deux anecdotes. Il y a quelques mois j'étais dans un café avec deux personnages "très liés aux services", qui avaient cherché à me rencontrer  (il liront probablement ces lignes d'ailleurs). A la fin je leur ai dit :
 
    - Mais qu'attendez-vous de moi en me racontant de dame Alliot Marie est sur mon site Internet, profitant de mes talents de vulgarisateur pour s'informer des nouvelles technologies militaires ? Croyez-vous que je vais me précipiter pour aider notre belle France à rattrapper son retard en l'aidant à se doter d'une MHD militaire ? Etes vous capable de comprendre qu'il y a mieux à faire que d'essayer, nous aussi, de nous constituer ce genre d'arsenal ?
    - Mais... si vous ne nous aidez pas, cela va être ... l'hégémonie Américaine !
    - Cela ne va pas être, c'est déjà, et vous ne le savez pas. Vous ne comprenez rien à ce qui se passe.
 
    J'avais l'impression de parler à deux singes.....
 
    L'autre anecdote se réfère à une rencontre avec un ingénieur assez au fait de certaines techniques militaires. Je n'arrivais pas à le cerner. A un moment, en prenant un air très sérieux, j'ai plongé mon regard dans le sien et je lui ai dit :
 
    - Accepteriez-vous de travailler pour l'armée ?
    - Est-ce une proposition ?
    - Non... c'est une simple remarque.
    - Eh bien... ça dépend sur quoi.....
 
    Il a vraiment cru que j'avais des accointances avec la soldatesque. Je me suis dit : "cet homme n'est pas pour nous".
 
    Il va nous falloir être incorruptibles, transparents, intègres. Sans cela non seulement nous serons inefficaces, mais nos "conseillers" nous laisseront tomber et ils auront raison. Il y a des situations où l'honnêteté n'est plus une question de vertu mais de simple intelligence; de choix.
 
    Nous ne pourrons pas éviter que la liste ne soit parasitée par des gens ayant partie liée avec les renseignements généraux. Le contraire eut été étonnant. On sait que c'est déjà le cas. Espérons seulement que ces gens ne nous compliquerons pas trop le travail et saurons se tenir un peu tranquilles.
 
    Cher Monsieur Seth, ne vous découragez pas. Ne nous laissez pas tomber. Dites à vos amis que nous allons essayer de nous organiser. Tout cela n'en est qu'à ses débuts.
 
                                                    Jean-Pierre Petit, chercheur au CNRS etr citoyen du monde.
----- Message d'origine -----
Envoyé : mercredi 22 janvier 2003 01:59
Objet : [ummo.sciences] Re: [POLEMIQUES] [DEBATS]

Je suis du même avis que Jean Pollion, il ne s'agit pas d'imposer
un point de vue mais de croiser les analyses.
A propos de la polémique. Si je transfert un message qui n'est pas de moi
mais qui m'a fait réfléchir et que je trouve intéressant. Ou est le mal ?
Surtout que la charte de la liste stipule une ouverture d'opinion et
d'analyse.
D'autant que le contenu du document qui fait tant de bruit explique
qu'il faut dépassionner le débat et travailler sur le contenu, rien que
le contenu. Certaines personnes sont fortes en mathématiques, d'autres
en cosmologie ou biologie, chacun de nous à son point fort. Mais quand
on assemble les analyses il est intéressant de trouver les points
de contradictions et de construire une vision globale.
Alors j'espère en finir avec cette polémique, évitons les batailles stériles
et acceptons les opinions différentes pour les analyser sans recourir à
certains préjugés. On arrive à voir les limites du trava il en groupe, il faut
arriver à coopérer malgré nos opinions différentes.


> ------- Message d'origine -------
>
> From : seth brundle
> Date : Tue, 21 Jan 2003 05:37:14 +0100
>
>JE PARLE ICI DU MESSAGE QUI SUSCITE TANT DE POLEMIQUES
>(celui que j?ai posté le 18 janvier 2003).
>
>Une partie de ce que je vais dire vise à rassurer certaines personnes et l?autre à
>répondre à certaines attaques personnelles. Il le faut bien, au vu de certains
>dérapages.
>
>Comment parler sereinement quand les passions s?agitent au sujet de
>considérations qui n?ont rien à voir avec la charte de la liste ? Evitons les délires et
>autres emportements, ceux mêmes qui sont dénoncés dans le dernier message
>(celui que j?ai posté le 18 janvier) car nous n?aurons rien à gagner pour la
>recherche coopérative.
>
>Etudier le texte et faites votre opinion, inutile donc de faire du harcèlement et de
>la désinformation. Pour calmer quelques agités et apaiser les esprits je dirais
>simplement ceci :
>
>Une personne sur la liste à eu l?intuition (Serge Novel) : « Seth Brundle ne serait-il
>le destinataire originel du message qu?il aurait « basculé » tel quel sur la liste ?»
> C?est exact, le message m?était adressé avec quelques recommandations
>préalables (de ne pas corriger les tournures de phrases et les fautes de
>grammaires ou d?orthographes).
>
>Les lettres ummites (ou informations étrangères à nos modes de pensée) doivent
>être étudiées sans passions, il s?agit de faire de la recherche et non un cirque de
>luttes d?influences ou d?opinions.
>
>Vous trouverez des milliers des seth brundle et des milliers de personnes capables
>d?écrire comme cela, à quoi cela peut il vous avancez ? D?ailleurs sur caramail (sur
>des millions d?inscrits) il existe des tas de « seth brundle » avec des chiffres pour
>différenci er, c?est pour cela que j?ai pris « seth.brundle.fly ». On cite également
>des noms et des identités qui ne correspondent pas à la mienne.
> Je suis d?accord avec le contenu du message qui dénonce justement ce genre
>d?emportement. Si j?avais pris un autre pseudo, il y aura toujours « des gens bien
>intentionnés » pour donner une liste de quelques homonymes et inventer des
>profils. Heureusement le ridicule ne tue pas.
>
>Mon opinion sur ce message : il s?agit d?une expérience pour étudier le
>comportement des participants de la liste. Demandez donc à Chapakazol, Jean-
>Pierre Petit, à des gens réfléchis qui prennent de la distance.
>
>Provenance du message ou origine : cela m?importe peut car je ne vais pas
>m?amuser à traquer les gens pour les faire avouer ou disséquer leur cerveau pour
>découvrir je ne sais quel secret. Je le répète, si j?ai des contacts qui m?informent
>de certaines réalités scientifiques ou des échanges intéressants, j?en fais part pour
>enrichir le débat. Je ne vais pas faire le jeux de certains et me mettre à faire de la
>délation ou vendre des informations au plus offrants. Je ne suis pas un espion, je
>ne fais pas de l?espionnage, je ne suis pas un gourou, je ne suis pas un
>extraterrestre. Je suis comme la majorité d?entre vous, je cherche les réponses à
>quelques grandes interrogations. Vous croyez que j?ai que ça à faire, jouer à
>l?ummite pour me vanter ?
>
>On m?avait prévenu que j?allais subir certains désagréments en postant le dernier
>message. Maintenant je comprend, ces recherches sur les lettres ummites et les
>connaissances « exotiques » que l?on peut en extraire sont sensibles.
>
>Pour répondre à certaines remarques désobligeantes : Autant traiter tous les
>lecteurs des lettres ummites de malades mentaux, les ufologues de gens bons à
>enfermer, les chercheurs comme Jean-pierre Petit et Jean Pollion de dés équilibrés.
>Cela arrangerai les affaires de quelques personnes de classer les gens dans des
>cases et les mettre aux oubliettes en disant « circulez, il n?y a rien à voir, ni à
>comprendre ».
>
>
>Je résume ma pensée pour en finir avec la polémique.
>
>Je ne suis pas l?auteur du message, je ne fais que transmettre un document qui
>est doublement révélateur. Et pour cela je crois qu?il est utile d?analyser nos
>propres réactions face à un texte qui explique par avance certains de nos
>préjugés et emportements. J?ai beaucoup appris moi même en l?étudiant et en
>lisant les réactions. Cela m?a fait beaucoup réfléchir. Est-ce prémonitoire de nos
>futures réactions en cas de rencontres rapprochées ? Je crois bien que l?on est pas
>encore capable d?affronter l?impensable, certains le peuvent mais pas tous.
>
>Je ne suis pas un ummite mais il n?est pas exclu que des ummites ou autres
>extraterrestres étudient attentivemen t nos comportements. Si je ne l?avais pas vu
>de mes yeux je ne l?aurais pas cru, certains font de la délation et de l?espionnage
>sur la liste au mépris des principes de la charte. C?est révélateurs de certains
>modes de pensées. Inutile de me harceler pour savoir avec qui ou quoi j?ai pu être
>en contact, c?est une question que je ne me pose pas moi même, je ne m?attarde
>que sur des données empiriques, vérifiables que je peux transposer et
>comprendre.
>
>Message pour les espions : vous etes vraiment mauvais ! Renseignez vous et vous
>verrez bien que vous faites fausses routes. Moi ça m?arrange vu que vous etes
>complètement à coté mais c?est quand même incroyable de voir ça.
>
>J?ai un message personnel à transmettre aux ummites (ou autres extraterrestres),
>si vous voulez travaillez avec les terriens vous allez avoir beaucoup de mal ! Je
>leur souhaite bon courage car je ne sais pas si c?est une chose possible. Il rest e
>quand même de l?espoir, on verra, il y a quand même des gens honnêtes et de
>bonne volonté.
>
>Je suis d?accord avec Jean-Pierre Petit quand il affirme que certains ufologues ne
>supporteraient même pas l?idée d?une rencontre rapprochée avec des ethnies
>extraterrestres.
>
>Je ne ferai pas la boite postale pour les ummites ou pour les extraterrestres. Il
>s?agit d?un message à sens unique à chacun de comprendre ce qu?il veut. Je suis
>d?accord avec les remarques de Christophe GIUDICI.
>
>Il se passe des choses qui dépassent les possibilités d?analyse d?une seule
>personne, je ne suis pas omniscient. Mon sentiment au sujet des extraterrestres,
>je parle de preuves concrètes ou indices archéologiques, et c?est même indiqué par
>les lettres ummites.
>Il s?agit de domaines étudiés au plus haut niveau de secret par les grandes
>puissances. Si un individu isolé ou un groupe s?aventure à enquêter avec
>différentes approches scientifiques, il risque de rencontrer des oppositions pour ne
>pas compromettre certaines recherches équivalentes. Sans entrer dans une
>pensée malade, paranoïaque, on peut étudier les mécanismes de la désinformation
>à ce sujet en se mettant à leur place et en imaginant comment ils peuvent détruire
>les enquêtes scientifiques honnêtes et rigoureuses à ce sujet. La prudence
>s?impose. Apres ça on va me dire que j?abuse, etc., demandez vous donc
>pourquoi, s?il n?y a rien à cacher on perçoit tellement de résistances et de malaises
>à ce propos dans les sphères du pouvoir politique, économique, industriel.
>
>Je soutiens les recherches de Jean-Pierre Petit, de Chapakazol, de Jean Pollion et
>de tous les professionnels ou amateurs qui ont le courage de faire des travaux sur
>des domaines sensibles (ou idées supposées farfelues) et qui parviennent à en
>extraire des connaissances pertinentes sur nous et le monde.
>
> Il ne s?agit plus d?un combat individuel mais d?un défit collectif, j?espère qu?un jour
>on verra au niveau mondial des groupes indépendants très au fait des techniques
>de désinformation, faire front et s?unir sur des préoccupations communes
>(écologie, éthique, humanitaire, scientifique, extraterrestre, politiques, etc.). Mais
>pour arriver à cela, il faudra bien que l?on arrive à collaborer entre honnêtes gens
>en dépassent les clivages d?opinions et de croyances.
>
>Je remercie ceux qui m?ont soutenu en privé et sur la liste et ceux qui ont compris
>ce qu?il se passait en réagissant convenablement.
>
>
>

______________________________________________________________
Gagne une PS2 ! Envoie un SMS avec le code PS au 61166
(0,35 Euro Hors coût du SMS)

 Responder | Responder a todos | Reenviar | Marcar como destacado | Siguiente no leído | Borrar