Le VSD "Hors-Série" remet le couvert!

VSD "Hors-Série" remet le couvert!

Les OVNI et la Défense

"A quoi doit-on se préparer?"

Le photo de couverture montre le fameux objet du Costa Rica

 

Un an, presque jour pour jour, après la parution d'un numéro spécial intitulé "OVNI : Les Preuves Scientifiques" (http://www.finart.be/UfocomHq/vsd.htm), l'équipe de GS-Presse (concepteur-éditeur de ce "Hors-Série") publie un document rédigé par des militaires, des scientifiques, des personnalités de la Défense et du Renseignement français. Ces personnes ont créé une association (sans but lucratif, loi 1901) nommée COMETA (COMité d'Etudes Approfondies).

Il s'agit d'une sorte de rapport qui, à l'origine, devait rester confidentiel et était réservé à quelques institutions du pays. Il était également adressé au Président de la Rébublique et à son Premier Ministre, Lionel Jospin.

C'est sous l'impulsion du journaliste Bernard Thouanel et de l'équipe de GS-Presse, brillamment animée par François Siégel, que ce rapport est rendu publique. Toutefois, je me suis laissé dire que le COMETA aurait stipulé au responsable du magazine que le rapport devait être publié dans son intégralité et ne devait pas subir de "coupes" ni d'ajouts intempestifs.

Mais qui fait partie du COMETA?

Rien que du "beau monde". On y retrouve, entre autres, M. Christian Marchal (Ingénieur en Chef des Mines), Maître Michel Algrin (avocat à la Cour), le Général de l'Armée de l'Air Denis Letty, l'Amiral Marc Merlo, l'ingénieur général de l'Armement Alain Orszag mais aussi le professeur André Lebeau (ancien président du CNES), le très connu Jean-Claude Ribes (astrophysicien, ancien directeur de l'Observatoire de Lyon) et le Général Bernard Norlain, ancien directeur de l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale). Quelques membres ont préféré, semblerait-il, garder l'anonymat.

Le sommaire en est le suivant :

* Préambule, du Pr. André Lebeau
* Préface, du Général Norlain
* Avant-Propos, du Général Denis Letty
* Introduction

* 1ère Partie - Faits et témoignages
- Chapitre 1 : Témoignages de pilotes français
- Chapitre 2 : Des cas aéronautique dans le monde
- Chapitre 3 : Des cas d'observations à partir du sol
- Chapitre 4 : Des rencontres rapprochées en France
- Chapitre 5 : Contre-exemples de phénomènes élucidés
* 2
ème Partie - Le Point des connaissances

- Chapitre 6 : Organisation de la recherche en France
- Chapitre 7 : Méthodes et résultats du GEPAN/SEPRA
- Chapitre 8 : OVNI - Hypothèses, essais de modélisation.
- Chapitre 9 : Organisation de la recherche à l'étranger
* 3
ème Partie - Les OVNI et la Défense

- Chapitre 10 : Prospectives stratégiques
- Chapitre 11 : Implications aéronautiques
- Chapitre 12 : Implications scientifiques et techniques
- Chapitre 13 : Implications politiques et religieuses
- Chapitre 14 : Implications médiatiques

* Conclusions et recommandations
* Annexes

- annexe 1 : la détection radar en France
- annexe 2 : Observations des astronomes
- annexe 3 : La vie dans l'univers
- annexe 4 : La colonisation de l'espace
- annexe 5 : L'affaire Roswell - La désinformation
- annexe 6 : Ancienneté du phénomène OVNI - Eléments d'une chronologie
- annexe 7 : Réflexions sur divers aspects psychologiques, sociologiques et politiques du phénomène OVNI.
* Bibliographie
* Glossaire

Il y a également un cahier photo de 8 pages, signé Bernard Thouanel (journaliste aéronautique de l'équipe de GS Presse). Le COMETA souligne le fait que ce cahier, ainsi que les pages 2 et 91 de la publication, ne faisaient pas partie du rapport initial.

Pour les érudits et les chercheurs, les éléments contenus dans ce rapport n'apporteront rien de neuf. Pas de scoop. On retrouve même un cas de 1995 que l'UFOCOM, en collaboration avec un journaliste de TF1 et l'ex-responsable des enquêtes de la SOBEPS, avait traité en temps réel. Nous sommes plutôt content de voir que de hautes personnalités l'ont également adopté en tant que dossier non-expliqué. Il s'agit de l'affaire de Bariloche, en Argentine (voir l'article Bariloche 95 sur notre site).

La grande nouveauté, c'est le statut des auteurs de ce document. Aucun ufologue, rien que des "VIP's". Et puis quelques phrases lourdes de sens… J'en ai retenu une, page 7, qui me semble capitale et qui correspond tout à fait à l'esprit de l'UFOCOM : "Le phénomène OVNI concerne la Défense au sens large et appelle un certain nombre de mesures que nous examinerons dans une dernière partie : […] - une réflexion sur les conséquences stratégiques, politiques et religieuses qu'entraînerait une éventuelle confirmation de l'hypothèse extraterrestre, à laquelle il convient dès maintenant de retirer sa connotation bizarre."

C'est dit, étudier le phénomène OVNI n'est pas ridicule! L'hypothèse extraterrestre peut être envisagée sous les auspices de la sérénité et de l'objectivité.

Ce document est aussi un défi lancé aux autorités américaines par des individualités issues d'institutions étatiques françaises. Ces mêmes individualités semblent également égratigner le sociologue français Pierre Lagrange dont les travaux ne semblent pas être spécialement appréciés du COMETA. Je cite le rapport: "En France, le sociologue Pierre Lagrange apparaît comme une victime de cette désinformation réductrice". C'est en page 78, sous l'intitulé "Roswell et la désinformation". Et là, c'est un pavé dans la mare des psycho-sociologues. Pendant ce temps, Bertrand Méheust, connu pour son scepticisme, sort un livre consacré aux dix ans de la Vague Belge. Aujourd'hui, pour lui, la thèse socio-psychologique semble "coûter cher" et il reconnaît que cette vague pose un réel problème (voir la lettre de promo) et débouche sur l'inexpliqué. Le changement de cap est sensible si le livre, que je n'ai pas encore lu, est à la hauteur de la lettre d'information rédigée par Bertrand Méheust lui-même.

Les auteurs y parlent de "secret" américain… Bien que je sois persuadé qu'il reste également des dossiers dans les tiroirs français (je n'ai pas trouvé mention du cas de l'atterrissage de Forbach en 1954), il est probable que les USA doivent en savoir plus que l'Europe au sujet des OVNI. A moins que…

Tout, dans ce document, est conçu afin de mener le lecteur à une seule issue "viable" au problème OVNI : l'hypothèse extraterrestre. Cette dernière vient de gagner en crédibilité auprès des lecteurs "grand public" du VSD. L'année dernière, le numéro spécial "OVNI" avait tiré à plus ou moins 100 000 exemplaires. On peut espérer que ce chiffre soit dépassé pour cette édition. Mais, il faut bien l'avouer, même au niveau national, cela reste semi-confidentiel. Espérons que cela sera un pas de plus dans la bonne direction. Mais il faudrait que cette tendance se confirme et intéresse les grands vecteurs médiatiques français et européens. Je suis certain que ce sujet intéresserait aussi grandement le monde de la recherche ufologique américaine et même mondiale.

Si le rapport du COMETA n'apporte rien de neuf sur le plan de la compréhension de la problématique OVNI, l'hypothèse extraterrestre vient de gagner en crédibilité. Si quelqu'un, lors d'un débat sur le sujet, vous traite d'illuminé ou de naïf lorsque vous envisagez celle-ci, vous pourrez brandir les VSD sous le nez de votre interlocuteur en lui disant triomphalement : "Et le Général Norlain, c'est un illuminé?". Là, il lui faudra être raisonnable… Désormais, il est raisonnable d'étudier l'hypothèse d'une ou plusieurs intelligences extraterrestres.

Attention, j'ai écrit "envisagez" et pas "concluez définitivement". En effet, il y a d'autres hypothèses, tout aussi solides sur le plan du concept et qui ne sont pas abordées par l'association COMETA. Le temps, par exemple… Mais ce n'est pas le propos ici.

Je vous conseille de lire ce rapport. Le ton employé est plus révélateur que le fond. Je crois que l'on peut parler d'une première en France.

Certains diront que le VSD n'est pas le fleuron des magazines d'investigations et que c'est un peu "populo". Ici, il faut souligner que les équipes journalistiques du VSD régulier et celle du VSD "Hors-Série" ne sont pas les mêmes. Mais de toutes façons, dans ce cas précis, le rapport aurait même pu sortir dans le plus infâme des canards à paparazzi et avoir le même poids. Le rapport est signé et est l'œuvre de personnalités, pas de journalistes.

Le vecteur utilisé rend le rapport accessible financièrement parlant : 35 FF (environ 5 Euros). Ce n'est pas un magazine dédié uniquement au phénomène OVNI. Il s'adresse à une certaine couche (la plus large) de la population.

Il serait utile, maintenant, qu'un grand de la Presse française mène une enquête sérieuse à son tour. Et puis, pourquoi se limiter à la France? Je pense que la Belgique, l'Allemagne et l'Angleterre doivent avoir leur avis également. A quand une Commission PAN au sein du Parlement Européen? Un ministre belge (aujourd'hui Président du Gouvernement Wallon), M. Ellio Di Rupo, avait fait une proposition en ce sens il y a près de 10 ans! Lui aussi est une personne dont la crédibilité n'est pas à mettre en doute! Il est connu pour sa droiture et son honnêteté.

L'Europe ne peut plus ignorer ce problème! Il faut que ce document, tout aussi sobre qu'il soit, serve de signal de départ à une prise de conscience réelle des institutions de la zone Europe. Il serait pour le moins incongru de laisser cela aux seules mains de l'Amérique. Nous avons assez perdu de temps. Nous avons laissé suffisamment de portes ouvertes aux sectes et aux magouilleurs. Même si les victimes ne sont pas très nombreuses, il y en a eu et il risque d'y en avoir encore. Souvenez-vous des suicides collectifs de Heaven's Gate, de l'OTS, etc.

Les gens qui ont écrit ce rapport sont courageux, si l'on considère leur statut. Je connais des scientifiques dont la carrière fut cloisonnée dès qu'ils eurent envisagé l'hypothèse extraterrestre. Aujourd'hui encore, plusieurs scientifiques de l'UFOCOM désirent travailler en "sous-marin" afin de ne pas exposer leur emploi à des tirs de barrages dévastateurs. Ce document du VSD Hors-Série servira peut-être ces personnes et aidera éventuellement certains "patrons" de département ou directeurs de labo à être moins "tranchants" en cette matière et, pourquoi pas, à s'intéresser au problème.

Pour terminer, je me demande ce qu'auront retiré le Président de la République et le Premier Ministre de la lecture du rapport du COMETA. Car oui, ils l'ont lu. Si j'avais été rédacteur en chef du Monde, ou du journal de 20h00 de TF1, voilà des interviews que j'aurais essayer d'obtenir… Quand allons-nous savoir ce que pensent nos dirigeants? Est-ce une question naïve? Je ne le pense pas. Il s'agit quand même d'un sujet important, me semble-t-il : des engins survolent nos territoires sans qu'on les y ait invité… Le traité Open Skies (voir la page consacrée à ce traité international) ne peut quand même pas répondre à toutes les questions!

Il faudra également que les autorités envisagent une participation scientifique citoyenne si elles ne veulent pas que les conspirateurs laissent libre cours à leur imagination et alimentent le dossier OVNI en bruit de fond déjà suffisamment présent avec des phrases du style "Comment faire confiance aux militaires?", etc. Ce serait également une grande victoire de notre système démocratique. Utopie?

Toutefois, espérons que tout cela ne prenne pas 50 années supplémentaires, que certains arrêteront leur pratique d'obstruction systématique et que les autres arrêtent de délirer, parfois de manière sympathique, parfois moins.

Thierry, le 18 juillet 1999.

(NB : il vous est possible de donner votre avis sur cette publication dans notre rubrique "Le coin du lecteur")


Si vous rencontrez des difficultés pour obtenir le VSD Hors-Série, vous pouvez vous adresser directement à :
GS Presse
79-83 rue Baudin
92309 Levallois-Perret Cedex
France


Retour au menu "NEWS"


Retour au menu